10 conseils pour mieux vivre votre parcours de Procréation Médicalement Assistée (PMA).

10 conseils pour mieux vivre votre parcours de Procréation Médicalement Assistée (PMA).
Photo : Lucas Lenzi (Unsplash)

Je me rappelle d’un sentiment de panique quand j’ai dû me préparer – dans l’urgence – au tout premier examen gynécologique, une hystérosalpingographie. Eh oui, l’incontournable du bilan d’infertilité ! Mais aussi de l’angoisse que ça ne fonctionne pas. La peur du résultat final du test de grossesse ! Sans parler du sentiment d’envahissement qui ne m’a pas lâché de tout mon parcours de PMA (Procréation Médicalement Assistée). Il est clair que c’est une période pendant laquelle on a souvent les cuisses ouvertes aux regards des professionnels et du personnel médical (prélèvements vaginaux, ponction des ovocytes en présence d’une équipe médicale, les échographies pelviennes à répétition…) Que du bonheur pour sa pudeur !

Le processus peut être éprouvant tant sur le plan physique, psychique qu’émotionnel. Alors que vous soyez sur le point de commencer votre voyage en FIV ou que vous soyez actuellement au milieu d’un cycle de FIV, je vais vous confier des conseils personnels que j’ai mis en place pendant mon parcours FIV et qui m’ont beaucoup aidés.

1. DÉVELOPPEZ VOTRE OPTIMISME POUR VIVRE PLUS SEREINEMENT VOTRE PARCOURS PMA !

Nos pensées ne sont pas seulement des choses éphémères dans notre esprit. Elles ont le pouvoir de transformer notre vie, de nous faire obtenir ce que l’on désir le plus. Nous constatons que les cellules de notre corps agissent conformément à nos pensées. Les pensées peuvent changer la façon dont nos gènes sont exprimés. C’est ainsi qu’elles peuvent avoir des conséquences sur notre santé et se manifester par la maladie.

Vous devez à tout prix modifier certains schémas de pensée. Dès que votre voie intérieure vous chuchote une critique négative sur vous-même, renvoyez lui immédiatement un coup de tête avec une affirmation positive. Ne vous auto-sabotez pas ! Aimez-vous 🙂

Je vous conseille un outil que vous pouvez télécharger gratuitement dans mes  » freebies « , le kit « Tableau de visualisation ».

2. SOYEZ ACCOMPAGNÉ PAR UN THÉRAPEUTE À CHAQUE ÉTAPE DE VOTRE PARCOURS PMA.

Je vous conseille d’avoir un soutien efficace, un accompagnement humain adapté à chaque étape. Vous pouvez choisir de parler à une amie ou une personne en qui vous avez confiance. Pour ma part, j’ai préféré être accompagnée par un professionnel. Car à ce moment là, je n’avais aucune personne capable, à mon sens, de comprendre ce que je vivais. Et très franchement, je ne regrette rien ! Je me suis investie dans un voyage dans les profondeurs de mon être qui aujourd’hui, à une répercussion sur ma vie et me rend heureuse. Je sais qui je suis et ce que je veux faire. Cela m’a beaucoup apporté dans ma relation de couple et ma relation avec ma fille.

Je vous invite à lire l’article – 8 raisons pour lesquelles vos ami-(e)s (et Twitter) ne doivent pas remplacer un thérapeute ! – (À venir)

3. APPRENEZ À GÉRER LES SURCHARGES ÉMOTIONNELLES

Une émotion est une réaction psychique et physique d’adaptation à une situation. La peur, la déception, la tris- tesse, la frustration ou la colère sont des émotions qui peuvent être vécues au cours d’un parcours PMA. Toute émotion correspond à un ou des besoins insatisfaits (besoin de sécurité, affectif ou social, d’estime et de reconnaissance, d’autonomie et de sens, de cohérence).

Prendre conscience de ses besoins permet d’apaiser vos émotions.

4. APPRENEZ À VOUS RESSOURCER APRÈS UN ÉCHEC OU UNE MAUVAISE NOUVELLE

Un parcours de PMA demande beaucoup d’énergie pour encaisser les traitements hormonaux, les examens médicaux, les délais imposés, l’ascenseur émotionnel, le stress et les échecs. Il faut beaucoup d’endurance pour tenir sur le long terme.Alors, laissez-moi vous donner ce conseil : prenez le temps de vous ressourcer après un échec. Je me suis moi- même essoufflée en entrant dans une course effrénée contre le temps pour réussir mes FIV… mais sans succès ! C’est seulement quand j’ai pris le temps de me recentrer sur mes besoins, de me reposer et de me préparer à un nouveau sprint que j’ai réussi ma FIV.

Donc STOP ! Pleurez, criez votre désespoir, puis soufflez, respirez et ressourcez-vous avant de reprendre la route 🙂

5. ÉCONOMISEZ VOTRE ÉNERGIE POUR OPTIMISER LES TRAITEMENTS MÉDICAUX DU PROCESSUS DE PMA

Un parcours PMA demande énormément d’énergie. Il est important de mettre en place des choses pour améliorer votre qualité de vie (sommeil, addictions, alimentation, sport…) afin d’économiser votre énergie pour la concentrer sur votre objectif, la réussite de vos traitements de FIV. Apprenez à dire NON ! Sachez être un peu égoïste pendant cette période et surtout écoutez-vous. Alors simplifiez-vous la vie !

6. LIMITEZ LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

Ce sont des substances étrangères à l’organisme. En modifiant le fonctionnement de notre système hormonal – (aussi appelé « système endocrinien » – ils provoquent des effets néfastes pour notre santé, notamment au niveau de notre système de reproduction.

Pour booster votre fertilité lors d’une insémination artificielle ou augmenter le taux de réussite des traitements dans le cadre d’une Fécondation In Vitro, vous devez limiter ces substances toxiques le plus possible.

Où les trouve-t-on ? Dans notre environnement quotidien et notamment dans l’air, l’eau, les aliments, les cosmétiques, les jouets, les textiles, les produits d’entretien et certains médicaments.

7. RÉINVESTISSEZ POSITIVEMENT VOTRE CORPS VOUS AIDERA À MIEUX VIVRE VOTRE PARCOURS PMA.

Pour la femme qui suit les traitements, un « mal-être dans son corps » peut se faire ressentir. Les traitements ont des effets secondaires pas très cool 🙂 tels que gonflement du ventre, prise de poids, problème de peau (acné, sécheresse), déprime… 

Et quand on parle de changements corporels, on parle vraiment d’une atteinte à l’identité. Il est donc indispensable de prendre soin de soi pour restaurer son estime.

Alors chouchoutez-vous ! Posez-vous cette question : « De quoi ai-je besoin pour me sentir bien dans mon corps ? ». Et mettez en place des actions pour répondre à vos besoins (sport, alimentation, soin de votre peau, sommeil suffisant…).

8. RÉDUISEZ VOTRE STRESS POUR AUGMENTER VOS CHANCES DE RÉUSSITE D’OBTENIR UNE GROSSESSE.

« Le stress a des effets négatifs sur votre santé et sur la réaction de votre corps aux traitements. » C’est ce que disait ma gynécologue avant chaque traitement. Ok, c’est sympa de me prévenir…mais si vous êtes une grande anxieuse comme moi, il est difficile d’atténuer votre stress par un claquement de doigts, d’autant plus sur un sujet qui est le centre de toute votre vie 😉

Pas d’inquiétude, j’ai trouvé une solution qui va vous aider. Réduisez les autres facteurs stressants de votre vie (stress professionnel, problème d’argent, de couple, gestion d’autres enfants…) ou mettez-les de côté le temps du processus. Cela vous permet de vous concentrez sur votre protocole de FIV de façon optimale et de transformez votre stress en énergie positive.

Savez-vous que le stress réduit de 46% vos chances de tomber enceintes ? Pour en savoir plus, lisez – Comment le stress affecte vos hormones et peut avoir un impact négatif sur votre fertilité.

9. PRENEZ SOIN DE VOTRE COUPLE PERMETTRA LE BON DÉROULEMENT DE VOTRE PARCOURS PMA.

Le couple et la PMA ! Oui il y a des choses à dire 🙂 Lors de votre parcours PMA, des tensions peuvent très vite se créer au sein de votre couple. Elles peuvent vite devenir un fardeau et bloquer le bon déroulement de votre parcours.

Un conseil, n’oubliez pas que vous et votre conjoint(e) êtes deux individus distincts ayant chacun son identité, son vécu, sa sensibilité, ses désirs et ses besoins. Apprenez à être plus compréhensif et respectueux envers les réactions – parfois ahurissante – à vos yeux 😉 de votre moitié(e). 

Dans ce genre de situation, chacun fait comme il peut. Alors prenez soin l’un de l’autre. Vous gagnerez à apprendre de nouvelles techniques d’adaptation et des façons de communiquer ensemble qui vous aideront toute votre vie.

10. NETTOYER VOTRE EMPLOI DU TEMPS POUR LAISSER DE LA PLACE À VOTRE « PROJET BÉBÉ ».

La chose la plus importante que j’ai faite pour mieux vivre pendant mes FIV était de nettoyer mon emploi du temps.

N’hésitez pas, réaménagez votre agenda. Donnez une place dans votre planning pour votre « projet bébé ».

Une astuce pour garder l’harmonie dans votre vie lors de vos traitements : partagez votre temps en trois. Celui que vous réservez à votre couple (dialoguer, aller au cinéma, boire un verre, regarder un film sur votre canapé, cuisiner en amoureux…), celui que vous réservez pour vous ressourcer (lire, écouter de la musique, faire du sport) et celui pour vos enfants.

ORGANISEZ-VOUS PENDANT VOTRE PARCOURS PMA

Découvrez Le planificateur « Succès FIV », un classeur médical téléchargeable et imprimable pour une parfaite gestion de VOTRE parcours PMA.

N’oubliez pas qu’à chaque nouveau cycle, vous apprenez de nouvelles informations qui peuvent vous aider à prendre des décisions. Une bonne préparation physique et mentale reste primordiale. Quand vous aurez le sentiment d’avoir tout tenté pour avoir un enfant, qu’importe le résultat de la FIV : vous n’aurez pas de regret 😉

Fermer le menu
×